Infos légales

Plastimetal est une S.A.S. au capital de 51.467,00 euros
immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Coutances sous le numéro B 315 884 726.

Adresse du siège social :
Plastimetal est une S.A.S.
21, route du Pont St-Jacques
50670 SAINT POIS
Tél. +33(0)233 598 508
Fax +33(0)233 593 313
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site web : www.plastimetal.fr

Directeur de publication : Franck JORDAN - Président
SIRET : 31588472600011 - Code activité : 252H

Copyright
Toutes les sources, programmes, images, textes, et codes sont les propriétés respectives des auteurs et sociétés, mentionnés et protégés par Copyright Nul ne peut exploiter tout ou partie des sources, programmes, images, textes et codes sans l'autorisation expresse de l'auteur ou du propriétaire ayant indiqué son copyright et les mentions légales prévues à cet effet.
Les contrevenants utilisant ou distribuant des contrefaçons ou copies des sources et programmes déposés s'exposent à des sanctions juridiques et pénales.

Marques :
Les marques citées sont déposées par leurs propriétaires respectifs.
Les contrevenants utilisant les marques citées précédemment s'exposent à des sanctions juridiques et pénales.

Confidentialité des données :
Compte tenu des clauses de confidentialité acceptées par notre personnel, Plastimétal garantit la confidentialité des données transmises par ses clients.

Informatique et Libertés

Conformément à la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, les personnes physiques ayant enregistré des informations dans nos serveurs disposent d'un droit d'accès et de rectification aux données personnelles qui les concernent.
Autrement dit, vous ne pouvez pas prétendre auprès de Plastimétal à un droit d'accès et de rectifications aux données qui ne vous sont pas personnelles.

Pénétration frauduleuse dans nos systèmes :
En vertu de l'article 323-1 du Code Pénal : " le fait d'accéder ou de se maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d'un système de traitement automatisé de données est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 € d'amende. ", nous déposerons une requête aux fins d'appliquer cet article auprès du Procureur de la République au regard des logs enregistrés sur les 3 bandes : Http, Ftp, Smtp mais aussi des systèmes de sécurité réseau mis en place sur nos serveurs.
Cet article s'applique aussi à toute personne ayant obtenu une autorisation d'accès, et qui refuserait de quitter nos services après mise en demeure par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception demeurée infructueuse.

Nous rappelons à titre indicatif l'alinéa 2 du même article : " Lorsqu'il en est résulté soit la suppression ou la modification de données contenues dans le système, soit une altération du fonctionnement de ce système, la peine est de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende ".